Création 2019 :: Le monde entier moins le monde entier sans nous





Qui suis-je ?
Je ne sais pas mais je n’aime pas l’idée d’être rien.
Je ne suis pas qu’un nom. Je suis quelque chose de plus.
Je suis le monde entier moins le monde entier sans moi.
J’ai bien quelque chose d’humain, je ne vois pas où est le mal.
Je viens d’apprendre qu’il y a une voie qui va de l’avant et que tout le monde doit la suivre,
que la loi est la loi et qu’il ne faut surtout rien inventer.
Mais je refuse de remodeler ma tête ! Je suis ce que je suis.
Et si mes pieds vont dans la direction opposée de ma tête, ça me regarde !
Et si je veux boire un verre avec mon ennemi, j’en ai le droit !
Et je ne porte pas de chapeau !

Adaptation libre du livre de Stefen Themerson “Les Aventures de Peddy Bottom” (écrit en 1951) en plusieurs tableaux, forme déambulatoire. c’est d’abord le livre qu’on m’a lu chapitre après chapitre à minuit chaque soir dans une cabine téléphonique en novembre 2010. Il m’a ouvert des images sur le monde dans lequel on vit. L’absurdité des logiques de pensée, des réponses aux questions posées. Peut-être simplement parce qu’on ne sait pas dire qu’on ne sait pas. Il faut trouver réponse à tout.
Dans cette fable surréaliste, nous proposons au public de suivre ce personnage Peddy Bottom dans un monde absurde avec ses lois, ses manières de communiquer, ses frontières, ses paradoxes. Peut-être simplement parce qu’on ne sait pas dire qu’on ne sait pas. Il faut trouver réponse à tout.
Mais aussi par ironie pour parvenir à accepter un monde dans lequel on se sent vivre à l’envers.
Les hommes disent que c’est un poisson, les poissons disent que c’est un chien, les chiens disent que c’est un rossignol…L’homme ne vit que dans le changement, il n’est jamais le même. Tout ce qu’il vit le transforme.